Dossier de présentation entreprise

Comment calculer la valeur de mon entreprise ?

L’évaluation d’une entreprise est un processus compliqué. Vous allez apprendre à calculer la valeur de votre entreprise.

Une valorisation sérieuse est menée le plus souvent par un expert financier qui sera capable d’appliquer les bonnes méthodes de valorisation. Ce peut être un expert-comptable habitué, un expert en transmission d’entreprise ou un auditeur financier.

Il est important pour les propriétaires d’entreprises de comprendre comment les experts vont calculer la valeur de leur entreprise.

Il existe pour cela certaines méthodes précises pour évaluer un prix de cession.

Calcul de la valeur d’une entreprise

Les PME sont les plus souvent évaluées avec une moyenne de plusieurs méthodes ce qui permet de justifier une fourchette basse et une fourchette haute de valeur.

Le prix final de vente d’une société peut varier de cette valorisation initiale en fonction de 4 critères :

vendre mon affaire
  1. Du diagnostic stratégique des forces et des faiblesses de l’entreprise,
  2. De la capacité à mettre en concurrence plusieurs candidats repreneurs,
  3. Des négociations entre l’acheteur et le vendeur au cours des audits d’acquisition,
  4. De la capacité à financer à l’acquisition et à lever un emprunt.

Etape 1 : Analyser la performance grâce au compte de résultat

Si l’on considère que l’objectif prioritaire d’une entreprise est de générer du profit pour ses détenteurs et pour assumer ses investissements futurs, nous allons commencer par modéliser sa performance économique.

Le compte de résultat de l’entreprise est très pratique car il s’intéresse justement à la production de valeur dans l’entreprise.

Les experts en évaluation analysent les 3 derniers exercices comptables pour identifier la tendance à moyen terme. C’est aussi un moyen de gommer les anomalies d’un exercice, nous allons voir plus tard les retraitements possibles.

En fonction de la tendance, ils peuvent décider de donner plus ou moins de poids au compte de résultat le plus récent en appliquant une pondération.

Pour analyser le niveau de performance, plusieurs indicateurs de valeur comptable sont pertinents :

  • Le chiffre d’affaires et la production de l’exercice
  • La marge
  • Les charges externes
  • La valeur ajoutée
  • Les charges de personnel
  • L’EBE (excédent brut d’exploitation)
  • Les dotations aux amortissements
  • Le résultat d’exploitation
  • La CAF (capacité d’autofinancement)

Calculateur valeur entreprise

  • Diagnostic en 12 minutes - Gratuit - Sans engagement
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Etape 2 : Comprendre les flux disponibles dans l’entreprise

L’analyse des flux est cruciale pour vérifier si le rythme de circulation de l’argent est bien équilibré.

C’est un raisonnement crucial pour les financeurs de la reprise qui vérifient si le financement est bien proportionné par rapport au besoin réel.

Cette étape repose prioritairement sur l’analyse du besoin en fonds de roulement.

On regarde le nombre de jours de décalage entre les paiements perçus des clients et les sommes à payer par les fournisseurs.

On analyse aussi le niveau de trésorerie nécessaire dans l’entreprise tout au long de l’année.

Etape 3 : Déterminer le patrimoine net de l’entreprise avec son bilan comptable

Pour calculer la valeur d’une entreprise, on va maintenant enfiler les lunettes de la vision patrimoniale de la société.

Le patrimoine de l’entreprise est important car c’est le cumul des moyens de production et des richesses accumulées. Il peut être considérable dans les affaires établies depuis des années.

Mais très important, nous allons ici nous intéresser au patrimoine net de la société.

C’est-à-dire que nous allons soustraire les passifs qui engagent la société à court et moyen terme (emprunts, litiges sérieux…).

Voici comment est composé un bilan comptable :

  • A l’actif
    • Immobilisations
    • Stocks
    • Créances clients
    • Autres créances
    • Trésorerie
  • Au passif
    • Capitaux propres
    • Dettes financières
    • Dettes fournisseurs
    • Autres dettes

Etape 4 : Appliquer les retraitements pertinents

Il est possible d’appliquer une série de corrections qui permettent de retraiter les résultats pour les rendre plus fidèles à la réalité de la reprise.

Voici des exemples de retraitements que les experts en valorisation d’entreprise appliquent quand ils sont utiles :

  • La suppression des dépenses ou recettes exceptionnelles (si vous avez perçu un remboursement d’assurance l’an dernier qui ne se reproduira pas à l’avenir par exemple)
  • La normalisation des rémunérations (si les salaires de direction sont trop hauts ou trop bas par rapport à la norme, on les ajuste)
  • La comptabilisation des indemnités de fin de carrière (elles sont souvent absentes des bilans des petites entreprises)
  • La normalisation des loyers
  • La correction des flux entre sociétés d’un même groupe (fees, prestations, économies d’échelles)
  • Le retraitement des leasings ou crédits baux pour les intégrer au patrimoine
  • La correction des dotations aux amortissements.

Pour aller au bout de l’exercice, on recalcule les impacts sur l’impôt sur les sociétés et les charges sociales. On parle alors d’un résultat retraité puisque l’évaluateur propose une nouvelle projection du compte de résultat. Les retraitements doivent être justifiés et expliqués à l’acquéreur.

Etape 5 : Appliquer les méthodes de calcul et calculer une fourchette de valeur

Nous venons de parler de 3 méthodes qui produisent des résultats assez différents.

Est-ce que vous connaissez des entreprises vendues récemment qui vous ressemblent ? Dans ce cas, on pourra compléter avec la méthode des comparables. On regarde les ratios selon lesquelles elles se sont vendues et on les réplique sur votre affaire. C’est un bon moyen de vérifier la cohérence des méthodes de valorisation précédentes.

En fonction du secteur d’activité, il faudra faire le choix de la méthode de valorisation :

Calcul de la valeur d’une entreprise Points forts Points faibles Pour qui ?
PatrimoineAvoir une vision de ce que possède l’entreprise nettoyée de ses dettes.   C’est basiquement ce que couterai le fait de construire la même chose (on parle de valeur de remplacement)Ne prends pas en compte la rentabilité et la performance   Il faut parfois réévaluer les actifs présents au bilan.  Société établie avec des actifs (BTP, société avec des participations…)
Rentabilité et analyse des fluxC’est la manière d’avoir une valeur économiquement finançable.  Le choix des coefficients et des multiples nécessite un peu d’expériencePour toutes les reprises d’entreprises qui vont nécessiter un emprunt  
ComparaisonComparer des cessions faites récemment  Il faut trouver des comparables qui ressemblent à l’entreprise que vous vendez. Il existe parfois des barèmes.Utile pour commerces, les restaurants
Comment calculer la valeur d’une entreprise

Voici le nom de certaines méthodes pour calculer la valeur d’une entreprise :

  • La valeur patrimoniale
  • La valeur de productivité basée sur le bénéfice moyen
  • Les multiples du bénéfice net moyen
  • La capitalisation de l’EBE corrigé de l’endettement restant à long terme
  • La capitalisation de la marge brute d’autofinancement
  • La capitalisation de la CAF (capacité d’autofinancement) et de la trésorerie excédentaire
  • La méthode fiscale

Il existe des méthodes qui se concentrant sur le futur de l’entreprise mais elles ne sont pas très courantes dans les PME, c’est plutôt pour les startups et les sociétés qui ne sont pas encore matures.

score transmissibilité évaluation entreprise