Il est très rare que les patrons qui se mettent à la recherche d’un repreneur souhaitent le faire connaître sur la place publique.

Est-il possible de trouver un repreneur tout en garantissant la confidentialité de la vente de l’entreprise ?

Comment-faire savoir que votre entreprise est prête à être reprise sans pour autant que cela ne tombe dans des oreilles indiscrètes ?

En effet, le simple fait de faire connaitre votre projet de cession pourrait porter préjudice à votre activité.

Les clients pourraient se révéler inquiets de l’évolution de l’entreprise. Est-ce que la qualité de service ne va pas se dégrader ? Est-ce que le service après-vente sera assuré ?

évaluation entreprise

Vos concurrents pourraient utiliser cette information sur le marché pour laisser à penser que vous mettez votre énergie ailleurs.

Ce pourrait-être aussi un sujet de tension au niveau de votre équipe qui se retrouve dans une situation d’attente par rapport à un futur inconnu. Est-ce que leur emploi sera maintenu ? Est-ce que les conditions de travail resteront les mêmes ? Pourquoi est-ce si long ?

La principale difficulté à laquelle vous allez devoir faire face est celle allez être tiraillé entre le besoin de faire savoir que votre entreprise est en vente et en même temps ne pas le faire savoir trop largement.

Beaucoup d’entreprises disparaissent car elles n’ont pas dit à des repreneurs potentiels qu’elles étaient à vendre. Il va donc falloir trouver pour vous des méthodes pour avoir un filtre.

Vous pouvez imaginer toutes les solutions qui vous permettraient d’être en contact indirectement auprès de repreneurs et ne vous dévoiler qu’au moment de preuves concrètes de leur capacité à se positionner sur le projet.

On voit parfois des cédants qui essayent de mettre des annonces anonymes sur des sites comme Le Bon Coin ou Fusacq, en indiquant un e-mail ou un numéro de téléphone anonyme vous pourriez être tenté de voir les candidats qui se présentent. Mais vous faites face ensuite à la nécessité de vous dévoiler tout en étant démuni en terme de possibilités de filtrer ou de vous couvrir juridiquement par un engagement de confidentialité.

L’une des solutions les plus efficace est de faire intervenir un cabinet de transmission d’entreprise. Il aura les moyens de jouer le pare-feu entre les repreneurs potentiels et votre entreprise.

Le premier rôle du consultant en transmission d’entreprise est de qualifier les bons repreneurs. Il ne sert à rien d’avancer avec des personnes qui n’auraient pas les compétences et les moyens. Pour cela ils interview et reçoivent les repreneurs pour vérifier leur bonne capacité.

Le plus souvent ils peuvent évoquer les des caractéristiques principales de l’entreprise sans pour autant dévoiler son nom ou sa localisation. Ensuite ils mettent en place un accord de confidentialité (ou NDA pour Non-Disclosure Agreement) qui couvrira les échanges.

Certains cabinet d’affaire peuvent aussi vous proposer de pré-valider les profils dans le cas ou ils auraient un doute.

Vous pourrez aussi leur fournir une liste noire des personnes pour lesquelles ils ne doivent pas échanger. Par exemple des salariés chez des concurrents.

Les professionnels de la transmission peuvent aussi grâce à leur connaissance du milieu identifier des profils de repreneurs directement sans passer d’annonce.

Lorsque l’intérêt du repreneur est confirmé, ils jouerons le rôle d’intermédiaire entre votre société et eux, et pourront gérer le flux d’information à donner au moment opportun. Ils communiquerons les documents sur l’entreprise au rythme de la montée en confiance et au fur et à mesure des actes engageants.

La confidentialité est ainsi souvent un enjeu majeur pour ne pas mettre en risque le projet de transmission mais des solutions existent pour créer un filtre entre vous et les candidats, sans pour autant réduire vos chances de trouver un successeur.

vendre mon affaire