Qu’est-ce que je peux apporter à cette entreprise ?

Voici une question déterminante dans le sentiment d’être légitime pour étudier plus profondément un dossier de reprise d’entreprise.

L’une des manières rassurantes pour répondre à cela est de tenter de se rattacher à des apprentissages ou des parallèles issus de votre carrière. Néanmoins, cela peut s’avérer difficile ou insuffisant si vous étudiez un secteur d’activité que vous connaissez moins.

Pour aller plus loin, voici deux idées pour vous permettre de creuser des moyens pour amener un petit quelque-chose en plus.

Mettre le paquet sur ce qui ne changera pas

Jeff Bezos, le patron d’Amazon fait une proposition intéressante dans une conférence en 2019,

Au lieu d’essayer de prévoir le futur, tentez de répondre à une question plus simple : Qu’est-ce qui ne va pas changer dans les dix prochaines années ?

En s’appliquant, cette réflexion pour Amazon ils ont mis en exergue les bases d’une stratégie à long terme. Leurs clients veulent trois choses : 1) les prix les plus bas 2) une livraison rapide 3) une large sélection de produits (et ce sera toujours vrai dans dix ans)

C’est impossible d’imaginer un futur où un client arrive et me dit, « Jeff, j’adore Amazon, mais j’aimerais juste que les prix soient un peu plus hauts. » « J’adore Amazon, mais j’aimerais que la livraison soit un peu plus lente. » Impossible.

On sait que les efforts qu’on met dans ces choses-là, aujourd’hui, porteront encore leurs fruits dans dix ans.

Cette réflexion n’est absolument pas un appel à l’immobilisme, c’est plutôt une proposition de mettre les moyens dans les besoins fondamentaux des clients.

Il y a 12 manières pour innover dans une société

Est-ce que l’innovation doit passer par le fait de créer un nouveau produit ou service ? Pas forcément.

En 2006, après avoir étudié la méthode d’innovation de plusieurs entreprises, des chercheurs du MIT proposent un modèle référençant 12 voies pour innover :

innovation

The 12 Different Ways for Companies to Innovate. Mohanbir Sawhney et al.

Comme les illustrations citées dans le tableau commencent à dater, voici quelques sujets plus récents :

  1. ses offres de produits et services (ex : le catalogue d’applications App Store représente désormais plus de 15% du CA d’Apple)
  2. sa plate-forme (ex : PSA qui crée une plateforme technique nommée CMP pour mutualiser les coûts de développement entre la 208, le 2008, la DS3 Crossback… et l’Opel Corsa)
  3. ses solutions – pour résoudre les problèmes du client de bout en bout (livraison, pose, SAV, maintenance…)
  4. ses clients (identifier les non-clients)
  5. son expérience client (prise de commande via Smartphones ou bornes dans les Macdonald’s sans passer par le comptoir)
  6. la capture de valeur (ex : succès des business models par abonnement comme Netflix ou les salles de sport, mise en place l’abonnement TGV Max pour 79€/mois, …)
  7. ses processus (ex : digitalisation, obtention d’une certification type ISO 9001, tirer partie de technologies permettant de fluidifier comme la signature électronique ou le paiement sans contact…)
  8. son organisation (développer le télétravail, s’appuyer sur un réseau de freelances, …)
  9. sa chaîne logistique (ex : distribution e-commerce en direct, accéder à un nouveau marché par une marketplace comme ManoMano, Uber…)
  10. sa présence (ex : la banque Nickel qui propose un compte bancaire à ouvrir un bureau de tabac, la grande distribution qui ouvre des Drives pour apporter un mode de commande supplémentaire… et ouvrir des modes de distribution avec moins de contraintes d’implantations)
  11. son réseau (iOT internet des objets, maintenance à distance…)
  12. sa marque (adhérer à un système de franchise pour bénéficier du pouvoir de la marque, utiliser la bonne réputation de l’entreprise pour aller explorer un autre marché, …)

D’une manière opérationnelle, vous pouvez utiliser ce canvas pour identifier pour chacune des 12 catégories si vous êtes en capacité d’apporter une valeur supplémentaire au client. Et sans que cela ne passe pas forcément par la création d’un nouveau produit.

Sources :

Article rédigé par Thomas Blanc pour MG Consulting.